Frais de port offerts à partir de 50€

Jean-Jacques WERNER Božidar KANTUŠER – Œuvres pour orgue

15,00

Ce coffret réunit deux compositeurs contemporains dont on découvrira l’univers sensible, traversé de rythmes intenses. Georges DELVALLÉE en exprime toute la nuance et la coloration, notamment par la justesse de ses registrations.

Livret de 12 pages en français et en anglais.

 

  1. Prélude de Choral 1 Jean-Jacques Werner par Georges Delvallee 0:59
  2. Prélude de Choral 2 Jean-Jacques Werner par Georges Delvallee 0:46
  3. Prélude de Choral 3a Jean-Jacques Werner par Georges Delvallee 0:52
  4. Prélude de Choral 3b Jean-Jacques Werner par Georges Delvallee 0:26
  5. Prélude de Choral 4 Jean-Jacques Werner par Georges Delvallee 0:37
  6. Prélude de Choral 5 Jean-Jacques Werner par Georges Delvallee 0:58
  7. Prélude de Choral 6 Jean-Jacques Werner par Georges Delvallee 0:42
  8. Spiritual Annie Jodry Georges Delvallée 0:55
  9. Cantique de Siméon Georges Delvallée 1:52
  10. Toccata du Triptyque pour Orgue Georges Delvallée 0:56

Ce coffret réunit deux compositeurs contemporains dont on découvrira l’univers sensible, traversé de rythmes intenses. Georges DELVALLÉE en exprime toute la nuance et la coloration, notamment par la justesse de ses registrations.

Livret de 12 pages en français et en anglais.

Jean-Jacques WERNER

« Mon attache culturelle est double. D’abord l’Alsace, le choral luthérien, mes études à Strasbourg avec Fritz Münch et Amy Dommel-Diény. Ensuite Paris, autre creuset musical : la liturgie latine, la Renaissance française, et bien sûr ma rencontre déterminante avec le maître Daniel-Lesur… »

Jean-Jacques Werner, tout à la fois chef d’orchestre et compositeur, construit patiemment un univers musical sans équivalent dont Georges Delvallée, à la faveur des pièces qu’il interprète ici, donne à reconnaître l’architecture des ambiances et des timbres, des contours mélodiques selon différents plans superposés, et l’intensité rythmique.

Božidar KANTUŠER

Musicien né le 5 décembre 1921 en Slovénie. Durant la guerre, pour fuir l’occupant, il s’installe à Ljubljana et devient l’élève du compositeur Srečko Koporc. Arrêté, déporté en Italie, il s’évade et rejoint la résistance yougoslave en 1944 avant de reprendre le cours de ses études de composition.

Dans les années 50 il réside à Paris et suit l’enseignement d’Olivier Messiaen et Tony Aubin notamment. Il voyage et se partage ensuite entre la France, les États-Unis et son pays natal.

On lui doit la création de la Bibliothèque Internationale de Musique Contemporaine, désormais installée dans les locaux du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle porte aujourd’hui le nom de son fondateur.

Son œuvre exprime l’indicible à travers l’exigence d’une remarquable économie de moyens.

Étiquette : .

Avis

Laisser un avis

Il n’y pas encore d’avis.